Les Springboks offrent une victoire en guise d’adieu à ses anciens

L’Afrique du Sud a pris la troisième place de la coupe du monde en s’imposant face à l’Argentine (24-13). Victor Matfield et Schalk Burger finissent leur carrière internationale sur une victoire.

vm

L’Afrique du Sud qui avait gardé une partie de son XV majeur s’est facilement imposée face à l’Argentine (24-13). Dans un match sans réel enjeu, l’Argentine n’a pas su soulever les foules comme c’était le cas depuis le début du mondial. Privés de plusieurs joueurs, les Pumas n’ont pas été en mesure d’inquiéter les Springboks. Pourtant la possession (65%) était à leur avantage mais leur inefficacité (32 défenseurs battus) ajoutée à une grande indiscipline (15 pénalités) ont réduit à néant leur chance de victoire. Le carton jaune précoce récolté par Cubelli (5e) entrainant l’essai de JP Pietersen (6e) n’a pas aidé les hommes de Daniel Hourcade. Après un départ canon, les Springboks ont maitrisé la rencontre ne cédant qu’à la 81e minute (essai de Orlandi).

 

Habana reste au côté de Lomu

Toute l’attention était portée sur Bryan Habana. Muet depuis deux matches, il avait une dernière possibilité de dépasser Jonah Lomu au nombre d’essais en coupe du monde. Si en début de match, l’envie de ses coéquipiers de lui offrir cet essai s’est faite ressentir, il n’a pas pu concrétiser ses occasions. Une passe mal ajustée, des ballons qui glissent, trop maladroit Habana s’est transformé en passeur décisif. Le Toulonnais (32 ans) n’a pas encore annoncé sa retraite internationale mais cela devrait être son dernier match de coupe du monde. Au contraire de leur coéquipier, Schalk Burger et Victor Matfield terminent sur une victoire. Du côté argentin, Juan Martin Fernandez Lobbe met fin à son aventure avec les Pumas. Bien qu’elle s’arrête après deux défaites, le troisième ligne peut avoir le sourire. L’Argentine a impressionné lors de cette coupe du monde et peut regarder sereinement vers 2019.

CATEGORIES
TAGS
Share This