Les clés de la victoire française

À priori opposée à un adversaire mieux armé qu’elle la France entrevoit quand même la victoire. Un succès contre l’Irlande qui fuit à Saint-André depuis sa prise de fonction.

7779980039_le-xv-de-france-se-teste-face-a-l-irlande-dimanche-11-octobre-a-17h45

C’est en outsider que la France s’avance face à l’Irlande. Un habit qui sied bien aux Bleus, plus que redoutables quand ils sont dos au mur. Une défaite ne conclurait pas l’aventure tricolore en Angleterre puisque déjà qualifiée pour les quarts. Philippe Saint-André qui adore les contre-pieds a l’occasion de frapper un grand coup.

 

Imposer une bataille des rucks
Les Italiens ont posé d’énormes problèmes aux Irlandais dans les rucks. Une bataille âpre empêchant le XV du trèfle de déployer son jeu à sa guise. Épuiser sa troisième ligne au combat pour limiter leur abattage offensif. Voici une mission qui pourrait convenir au pack français. Un combat obscur qui pourrait amener la lumière sur le XV de France avec une victoire retentissante.

 

Gagner la bataille en haute altitude 11
Après le combat au sol, celui des airs sera tout aussi important. La touche irlandaise, impériale depuis le début du tournoi (35 gagnés sur 35 lancés) s’attend à un gros combat. Élu joueur du match contre l’Italie, Henderson prend place sur le banc. Son remplaçant est le géant Delvin Toner (2m08), un concurrent de taille donc pour Yoann Maestri (2m02). Le capitaine de touche Damien Chouly va devoir bien mener son alignement. La répétition sur le parking de l’hôtel de Milton Keynes avait mené les Bleus à un 100% alors pourquoi ne pas recommencer au Vale Resort de Cardiff.

 

Couvrir le jeu au pied irlandais
La bataille des airs n’est pas qu’un duel d’avant. Les arrières français vont être mis à contribution également. Les Irlandais profitent un maximum du jeu au pied de Jonathan Sexton mais également de celui de Conor Murray. Si le premier est plus dans un registre d’occupation, le demi de mêlée sert quand à lui a mettre la pression sur les ailiers adverses. Dans cette optique PSA a opté pour un arrière de formation repositionné à l’aile, Brice Dulin.

 

CATEGORIES
Share This