Foley une victoire mais l’Angleterre est éliminée

La victoire était obligatoire pour le XV de la Rose mais à l’arrivée c’est une défaite synonyme d’élimination (33-13). Pour la première fois de l’histoire le pays hôte ne verra pas les quarts de finale. La faute à Bernard Foley, auteur de 28 points et les Australiens.

index3

Coup de tonnerre à Twickenham. L’Angleterre a subit une deuxième défaite et est éliminée de sa coupe du monde. Après sa défaite contre le Pays de Galles, l’erreur n’était plus permise. Malheureusement pour les Anglais, la pression était trop forte et la défaite inévitable (33-13). Dépassés, les hommes de Stuart Lancaster sont les premiers à ne pas passer la phase de poule en organisant le mondial. Le Pays de Galles et l’Australie sont donc qualifiés pour les quarts de finale et se disputeront la première place du groupe lors du prochain match.

 

L’Angleterre réduite au silenceindex4

Les Australiens ont paru souverains et ont dominé leurs adversaires du soir dans tous les domaines. La bataille des rucks a été remportée par les Wallabies qui ont également fait preuve d’une grande force en mêlée. Derrière ses avants qui ont pris le dessus, Bernard Foley a pu évoluer à sa guise. L’ouvreur australien, incontestable homme du match, a part deux fois trouvé la faille dans la défense anglaise. 2 essais inscrits et un parfait 7/7 au pied pour arriver à un total de 28 points. Le dernier essai étant l’oeuvre du Toulonnais Matt Giteau.

 

L’Australie peut aller au bout

Avec une telle démonstration, l’Australie s’affirme comme un des favoris de la compétition. Déjà vainqueur du Rugby Championship cet été, les hommes de Michael Cheika peuvent prétendre au doublé. L’air britannique semble plutôt bien réussir aux Wallabies qui ont déjà remporté les deux éditions disputées au Royaume-Unis (1991 et 1999 finales en Angleterre et au Pays de Galles). «C’est un candidat évident au titre si elle continue comme ça.» Hommage signé Stuart Lancaster à ses bourreaux du soir.

 

CATEGORIES
Share This